Re-Emerging Diversity: Rapid Fertility Changes in Central and Eastern Europe After the Collapse of the Communist Regimes

Tomás Sobotka  By the same author

Resume

AbstractCet article présente une analyse détaillée de l’évolution récente de la fécondité dans 15 pays d’Europe centrale et orientale ainsi que dans l’ex-RDA. L’étude porte essentiellement sur la période postérieure à 1989, marquée par une transformation en profondeur des structures de la fécondité, notamment la baisse rapide des taux de fécondité, le report des naissances et l’augmentation de la proportion de naissances hors mariage. Ces changements sont allés de pair avec ceux qui ont concerné la formation des couples, le recours à l’avortement et l’emploi de la contraception. Si la forte chute des indices synthétiques de fécondité pourrait faire penser à une réaction uniforme des anciennes sociétés communistes face aux transformations économiques et sociales dont elles sont le théâtre, l’analyse révèle une diversification croissante des modèles de fécondité dans toute la région. L’article met particulièrement l’accent sur l’interaction entre le report des naissances et le niveau de la fécondité du moment. L’ampleur de ce report – qui se manifeste par l’élévation de l’âge moyen des femmes à la naissance de leur premier enfant – a considérablement varié d’un pays à l’autre. Nous avançons l’hypothèse que le report des naissances a été le plus rapide dans les pays qui ont le mieux surmonté les difficultés de la transition, où celle-ci a ouvert aux jeunes de nouvelles perspectives d’avenir et de nouveaux espaces de choix, et où elle a étroitement rapproché la structure institutionnelle de la société de celle des pays d’Europe occidentale.