Trends and Risk Factors for Prisoner Suicide in France

By Géraldine Duthé, Angélique Hazard, Annie Kensey, Elizabeth Wiles-Portier
Français

Suicide des personnes écrouées en France: évolution et facteurs de risque

Le niveau de suicide en prison est actuellement élevé en France: 18,5 suicides pour 10 000 personnes écrouées pendant la période 2005-2010, soit sept fois plus qu’en population générale. Cet article présente l’évolution du suicide depuis le milieu du xixe siècle, mettant en avant une spécificité croissante du suicide en milieu carcéral par rapport à la population générale. L’analyse porte ensuite sur les associations qui existent entre les risques de suicide et les caractéristiques individuelles, à partir de la base de gestion de l’administration pénitentiaire qui regroupe l’ensemble des séjours sous écrou observés en France entre le 1er janvier 2006 et le 15 juillet 2009. Sur cette période, près de 378 000 séjours ont été observés (correspondant à plus de 221 000 personnes-années) et 378 suicides ont été identifiés. Les résultats confirment la vulnérabilité des personnes en détention provisoire et montrent le rôle prépondérant de l’isolement, qu’il soit physique ou social, ainsi que celui de la nature de l’infraction qui a motivé la mise sous écrou. Si l’amélioration de l’environnement du détenu est un point mis en avant dans les nouvelles politiques de prévention, la nature de l’infraction, comme facteur de risque suicidaire, devrait également être prise en compte.

Go to the article on Cairn-int.info