Does the Household-Based Census Capture the Diversity of Family Configurations in France?

Articles
By Loïc Trabut, Éva Lelièvre, Estelle Bailly, Elizabeth Wiles-Portier
Français

Famille et recensement font-ils bon ménage ?

Tirant parti et confrontant l’ensemble des informations sur les liens familiaux présentes dans l’enquête Famille et logements et dans le recensement, l’objectif de cet article est d’examiner les types de familles décrites par chacune des deux sources. Cette comparaison fait apparaître des discordances et permet de décrire la composition des catégories de familles produites à partir du recensement. Si le recensement, tel qu’il est construit, joue pleinement son rôle en comptabilisant le nombre d’individus résidant sur le territoire français à travers l’unité ménage, il s’avère de moins bonne qualité lorsqu’il s’agit de décrire les familles, en particulier lorsque corésident plusieurs familles, plusieurs générations, des personnes sans liens familiaux ou qui alternent leur résidence entre plusieurs ménages. Cette confrontation permet d’évaluer les causes des divergences entre les deux sources. Celles-ci résultent des objectifs différents des deux collectes, des principes de codification du recensement basés sur le concept de famille nucléaire et des déclarations erronées ; ce qui n’appelle pas les mêmes types d’intervention. Malgré l’exhaustivité du dénombrement par le recensement, les recommandations internationales ne permettent pas de décrire de façon satisfaisante les formes marginales et/ou émergentes de famille, justifiant la reprise des enquêtes Famille associées au recensement.

Go to the article on Cairn-int.info