The “denatality complex”: The demographic argument in the birth control debate in France, 1956-1967

Articles
By Virginie De Luca Barrusse, Harriet Coleman
Français

Le complexe de la dénatalité. L’argument démographique dans le débat sur la prévention des naissances en France (1956-1967)

À partir de 1956, les efforts menés par le Mouvement français pour le planning familial en faveur de l’abrogation de la loi du 31 juillet 1920 réprimant la provocation à l’avortement et la propagande anticonceptionnelle donnent lieu à un intense débat médiatique. Ils aboutiront le 28 décembre 1967 avec le vote de la loi dite Neuwirth. L’argument démographique auquel recourent les intervenants dans ce débat apparaît à la fois le plus insistant et le plus tenace. Ils appellent à la vigilance quant aux conséquences démographiques de la modification de cette loi. Cet article en examine l’argument démographique, c’est-à-dire le recours à un raisonnement faisant appel à des considérations de nature diverse sur la population en tant qu’unité collective, géographiquement et historiquement située. Il est le produit d’une sensibilité démographique qui conduit à l’expression de valeurs relativement partagées dans l’espace médiatique, en particulier la « valeur natalité » qui traduit la préférence pour un niveau de naissances assurant la croissance démographique.

Go to the article on Cairn-int.info