Indigenous identification and transitions in Australia: Exploring new findings from a linked micro-dataset

Articles
By Paul Campbell, Nicholas Biddle, Yin Paradies
Français

Identification et changements d’identification des Autochtones en Australie : nouveaux résultats issus de l’appariement de microdonnées

Les Australiens autochtones représentent une faible part de la population, mais leurs caractéristiques démographiques sont spécifiques. Pour cette raison, le Bureau australien de statistiques (ABS) et les chercheurs en calculent régulièrement des estimations. Les changements d’identification (d’autochtone à non autochtone, ou l’inverse) contribuent à la dynamique de cette population. Jusqu’à présent, on ne disposait pas de données individuelles sur la population australienne qui permettent d’analyser les caractéristiques des personnes changeant d’identification. À partir d’une nouvelle source de données contenant le plus vaste échantillon longitudinal d’Australiens autochtones (Australian Census Longitudinal Dataset, ACLD), nous montrons que sur le plan quantitatif, se déclarer autochtone n’est pas stable dans le temps. Les nouvelles identifications représentent une proportion considérable de l’augmentation de cette population observée entre 2006 et 2011. En outre, les autochtones nouvellement identifiés ne présentent pas les mêmes caractéristiques que les personnes identifiées comme autochtones aux deux dates. Ils vivent plus souvent dans les villes (et peu dans les zones les plus reculées) et ont une situation socioéconomique plus favorable, ce qui n’est pas sans conséquences pour le choix et la mise en œuvre des politiques à mener.

Go to the article on Cairn-int.info