Social transformation of the Paris agglomeration in the 20th century: A longitudinal and cohort approach to inequalities in access to the city

Articles
By Guillaume Le Roux, Christophe Imbert, Arnaud Bringé, Catherine Bonvalet, Catriona Dutreuilh
Français

Transformations sociales de l’agglomération parisienne au cours du XXe siècle : une approche longitudinale et générationnelle des inégalités d’accès à la ville

La région Île-de-France a connu de profondes transformations au cours de la seconde moitié du xxe siècle : dépeuplement de Paris et réhabilitation de certains quartiers, densification des banlieues et périurbanisation. Ces changements sont à l’origine de redistributions importantes des populations au sein de l’agglomération parisienne, avec le départ d’une partie des classes populaires et moyennes de Paris intra-muros vers la banlieue, l’arrivée de nouvelles classes populaires migrantes, et l’amorce du processus de gentrification de la capitale. Bien que majoritairement produits selon une approche transversale, les travaux sur les ségrégations urbaines suggèrent depuis plusieurs décennies que l’évolution des mobilités géographiques des individus et des ménages est liée à celle des divisions sociales de l’espace. Cet article propose de compléter ces recherches à partir d’un corpus original d’enquêtes de l’Ined en région parisienne, qui permet d’étudier la mobilité de générations ayant participé aux transformations sociales de la capitale et de ses périphéries de 1930 à 2000. Les résultats montrent un renforcement du lien au fil des générations entre la position sociale et la centralité de la position géographique, au fur et à mesure de l’étalement urbain et du développement des réseaux de transport.

Go to the article on Cairn-int.info