Educational inequalities between the French overseas territories and metropolitan France: The determinant role of parents’ transmission of human capital

Articles
By Emmanuel Valat, Paul Reeve
Français

Les inégalités d’éducation entre les natifs des Drom et de métropole : le rôle déterminant du capital humain transmis par les parents

Les natifs des départements et régions d’outremer (Drom) sont moins diplômés que les métropolitains. Améliorer le niveau d’études des jeunes ultramarins est un enjeu important pour les Drom, la question de l’éducation étant intimement liée à celle du développement économique de ces territoires. Pour définir des politiques publiques efficaces, il est toutefois nécessaire de connaître précisément les raisons du moindre niveau d’études des ultramarins. Ce travail s’appuie sur les données des enquêtes Migration-famille-vieillissement (MFV) et Trajectoires et origines (TeO), menées respectivement dans les Drom et en métropole, et comportant un grand nombre de questions similaires. Les résultats indiquent que la quasi-totalité des inégalités d’éducation entre les ultramarins et les métropolitains s’explique par des différences liées à la situation matérielle et financière des familles, à l’origine sociale et culturelle des parents et au cadre de vie en famille pendant l’enfance. Tous ces éléments influencent le capital humain potentiellement transmis par les parents. Lorsque les caractéristiques précédentes sont similaires, les ultramarins (hors natifs de Guyane) et métropolitains atteignent des niveaux d’études comparables. Ces résultats offrent des pistes de réflexion pour améliorer le ciblage des politiques publiques afin de réduire les inégalités d’éducation entre ultramarins et métropolitains.

Go to the article on Cairn-int.info