The Frequency of Twin Births in France

The Triple Influence of Biology, Medicine and Family Behaviour
By Gilles Pison, Nadège Couvert
Français

Résumé

La proportion d’accouchements gémellaires, 15 p. 1 000 en France au début du xviiie siècle, a retrouvé ce niveau en 2000 après avoir été nettement en dessous entre temps. Elle a notamment augmenté de 70 % depuis le début des années 1970, sous les effets combinés des traitements contre la stérilité, qui expliquent les deux tiers de la hausse, et du retard des maternités, qui en explique un tiers. Après avoir retracé l’évolution du taux de gémellité en France, l’article passe en revue ses différents facteurs avec un intérêt particulier pour deux d’entre eux : la limitation volontaire des naissances et la sélection par la fertilité. Les femmes qui accouchent de jumeaux s’engagent moins souvent dans d’autres grossesses que celles qui accouchent d’un seul enfant. Les conséquences de la survenue d’une grossesse gémellaire sur la probabilité d’agrandissement de la famille sont mesurées en analysant près d’un million de biographies féminines françaises recueillies par les enquêtes Familles. La France a enfin connu un pic de gémellité pendant la première guerre mondiale et juste après, en 1919 ; il vient d’un effet de sélection des couples les plus fertiles, qui sont aussi les plus prédisposés à avoir des jumeaux.

Go to the article on Cairn-int.info