The Demography of Latin America and the Caribbean since 1950

Demography of the World's Regions: Situation and Trends
By José Miguel Guzmán, Jorge Rodríguez, Jorge Martínez, Juan Manuel Contreras, Daniela González
Français

Résumé

Consacrée à l’Amérique latine et les Caraïbes (un peu plus de cinquante Etats et territoires, 564 millions d’habitants), cette chronique propose à la fois une synthèse des grands changements socio-démographiques et sanitaires depuis les années 1950, et un bilan statistique rassemblant les données des recensements et des grandes enquêtes sur chaque pays. Y sont notamment examinés les effectifs et les structures de la population, la fécondité, la nuptialité, la mortalité, les migrations, l’urbanisation et l’éducation. L’Amérique latine et les Caraïbes connaissent depuis plusieurs décennies un processus de transition démographique rapide, imputable à une baisse de la fécondité à partir du début des années 1970 et à un recul de la mortalité qui a conduit à une hausse moyenne de l’espérance de vie de 20 ans entre 1950 et 2000, pour atteindre 68 ans chez les hommes et 75 ans chez les femmes. Le rythme de croissance naturelle a fortement diminué (1,4% en 2000-2005), tandis que le solde migratoire est affecté par une plus forte émigration vers des destinations extra-régionales. Dans un contexte de baisse généralisée de la fécondité (2,6 enfant par femmes en 2000-2005), les modèles d’entrée précoce dans la vie familiale persistent. Parmi les régions dites en développement, L’Amérique latine et les Caraïbes présentent le taux d’urbanisation le plus élevé du monde en développement (EVA). Une autre spécificité des pays de cette région du monde est que leur structure d’âge commence a être marquée par les effets du vieillissement, qui en revanche sont encore peu apparents dans les pays d’Afrique sub-saharienne et du monde arabe et du Moyen Orient décrits dans les précédentes chroniques (Population, 5, 2004 et 5-6, 2005).

Go to the article on Cairn-int.info