Malthus and Three Approaches to Solving the Population Problem

By Donald Rutherford
Français

Résumé

L’analyse approfondie que Malthus a consacrée au principe de population – la tendance à la divergence des taux d’accroissement respectifs de la population et des subsistances – dans toute son œuvre, en particulier dans les six premières éditions de son Essai sur le principe de population, suggère plusieurs voies de résolution de ce problème. Pour cerner la vraie nature de sa théorie, il est nécessaire de la disséquer au moyen d’une analyse conceptuelle minutieuse. Il faut examiner les quatre fonctions de l’homme définies par Malthus (le travailleur, le calculateur, le géniteur et le consommateur) pour expliquer les comportements des populations humaines. Le concept de subsistance, comme celui de comportement humain, est une notion complexe. Il revêt plusieurs formes, depuis l’alimentation de base jusqu’au luxe, et il est d’autant plus obscur que Malthus recourt à plusieurs expressions différentes pour le désigner. Dans cet article, le concept de subsistance est analysé dans le cadre du schéma des quatre stades de la croissance économique, développé au xviiie siècle. On modélise en général la dynamique démographique d’un pays plutôt que celle de l’ensemble du monde. La conclusion de cette recherche est que, si Malthus admet qu’un pays économiquement avancé peut faire face à sa croissance démographique en se spécialisant dans l’industrie et en important des denrées alimentaires, il écarte cette solution au profit d’un plaidoyer pour un système d’économie équilibrée.

Go to the article on Cairn-int.info